La loi définit des critères de discrimination

Jeu des associations. Apprendre à repérer les comportements illégaux et reconnaître une situation discriminante.
Amnesty International a créé des livrets pédagogiques pour sensibiliser à l’Éducation aux droits humains les jeunes, les équipes éducatives de collèges et lycées et toute personne en situation d’animation. La ressource présentée ici vient compléter le livret « Les discriminations », elle présente 25 critères légaux de discriminations interdits par la loi en France.
Média secondaire

Objectif

  • Connaître les critères de discriminations interdits par la loi en France. 
  • Identifier des exemples concrets de ces critères
Cemea

Durée :

• 35 minutes
Cemea

Matériel :

• Tableau ou grandes feuilles de papier.
• Marqueurs.
• Vidéoprojecteur.
• Kit support 2 : les cartes « Les 25 critères de discrimination interdits dans la loi française » et les critères de discrimination dans la loi française.
Cemea

Préparation :

• Découpez les cartes de critères de discrimination et les cartes d’exemples. Rassemblez-les en 5 paquets de 5 cartes de critères de discrimination et de 5 cartes d’exemples correspondantes. 
• Prenez connaissance des fiches mémo « La non- discrimination dans la loi française » et « La Déclaration universelle des droits de l’homme – origines et définitions ».
• Préparez le vidéoprojecteur.
Cemea

Public :

• À partir de 12 ans
• De 10 à 30 personnes

Déroulement

1 - Répartissez les personnes participantes en 5 sous-groupes, puis distribuez à chaque sous-groupe un paquet de 5 cartes de critères de discrimination et de 5 cartes d’exemples correspondantes. 

2 - Demandez-leur d’associer les exemples de situation avec les critères de discrimination. Partagez leurs réponses en grand groupe. Vous pouvez projeter au tableau les 25 grands critères pour qu’ils soient visibles de tous et toutes.

3 - Expliquez qu’il y a 25 critères de discrimination interdits par la loi française, et des domaines particuliers concernés par les discriminations. Demandez aux personne les domaines qu’elles ont identifiés dans les exemples précédents, et complétez au besoin. Elles pourront citer notamment : le logement, la formation, l’éducation, l’accès aux services etc.

Puis lancez une discussion : connaissiez-vous tous ces critères ? Si non, lesquels sont nouveaux pour vous ? Que ressentez-vous en les voyant ? Avez-vous déjà vécu ou vu des discriminations de ce type dans votre entourage ? Pouvez-vous donner d’autres exemples d’actes discriminatoires en vous référant aux critères mentionnés ?

4 - Enfin, lisez à voix haute ce dernier exemple : « une jeune femme rom subit de la discrimination sur le marché de l’emploi parce qu’elle est rom (donc perçue comme                        « dangereuse »), parce que c’est une femme (donc « appelée à avoir des enfants bientôt »), et parce qu’elle est jeune (donc « inexpérimentée »). » Puis demandez-leur quels sont les critères de discrimination dont cette jeune femme est victime (sexe, identité de genre, appartenance ou non à une prétendue race, âge). Expliquez enfin que cette combinaison de différents critères de discrimination est appelée la « discrimination intersectionnelle ».

Les livrets pédagogiques d’Éducation aux droits humains d'Amnesty International

Les livrets proposent différents modules dans une logique de progression, composés d’activités détaillées. Des fiches mémo sont disponibles en fin de livrets avec des apports théoriques pour faciliter l’animation des activités et apporter des éléments de discussion.
Découvrir

Image par : Amnesty International 
Source : Défenseur des droits (consultée en décembre 2022)
https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/institution/comp