Tap-Tap, taper la table à son tour

Les joueurs, à tour de rôle, tapent une fois ou deux sur une table autour de laquelle ils sont assis. Ils sont éliminés s’ils ne frappent pas la table à leur tour
Média secondaire

Les coups successifs se propagent dans un sens de circulation et produisent un effet de vague sonore. Celle-ci change de sens quand un joueur tape deux fois sur la table. Les joueurs, à tour de rôle, tapent une fois ou deux sur une table autour de laquelle ils sont assis. Ils sont éliminés s’ils ne frappent pas la table à leur tour. Les coups successifs se propagent dans un sens de circulation et produisent un effet de vague sonore. Celle-ci change de sens quand un joueur tape deux fois sur la table.

Disposition

Les joueurs se placent en cercle autour d’une table, ronde si possible, à surface plate et non encombrée. L’espace central doit être dégagé.

Cemea
Le jeu commence

Les joueurs assis autour d’une table y posent leurs deux mains à plat bras écartés. La main droite de chaque joueur se place à la droite de la main gauche de son voisin de droite. Ainsi, les joueurs ont leurs bras entremêlés. L’un des joueurs est désigné pour commencer la frappe sur la table.

Le jeu se déroule

Le but du jeu est de taper d’une main sur la table, à tour de rôle et sans se tromper, suivant l’ordre établi par le placement des mains.

Le joueur qui démarre a le droit de taper une ou deux fois sur la table. S’il tape une fois, le joueur, qui a la main immédiatement placée à sa droite, doit taper à son tour, car le mouvement des mains est lancé en sens inverse des aiguilles d’une montre.

Mais s’il tape deux fois, c’est le joueur dont la main est placée immédiatement à sa gauche qui doit continuer, car la rotation de la frappe est inversée. À tout moment, un joueur peut taper une ou deux fois pour changer ou non le sens de rotation, ce qui peut induire les autres joueurs en erreur.

Un joueur rate quand il tape sur la table en dehors de son tour ou s’il ne tape pas à son tour ; il retire alors la main « fautive » et relance le jeu. Un joueur, qui se trompe deux fois n’a donc plus de main disponible et est éliminé. Alors, celui qui a frappé avant lui recommence à jouer.

Le jeu s’achève

Le jeu s’arrête quand il ne reste plus que deux joueurs.

Autre manière de jouer

Il est aussi possible de jouer sans enlever les mains quand quelqu’un se trompe et d’éviter ainsi les éliminations (on attribue alors des points de pénalisation).

Remarques pédagogiques

Le Tap-Tap est l’occasion de parties franchement amusantes et de contacts humains chaleureux. Il y faut réagir très vite et faire preuve d’une réponse gestuelle appropriée séance tenante.


Ce jeu relationnel, dynamique et trépidant, plaît beaucoup, et les parties durent parfois très longtemps.


Au fur et à mesure que la maîtrise du jeu avance, on devient plus exigeant à l’égard du mouvement des mains : le joueur fautif qui a bougé sa main à tort est sanctionné.


Usages et coutumes

Au Pays basque, ce jeu est encore populaire chez les adolescents

Le livret pédagogique Jeux d'intérieur

Les jeux sont des situations d’action et de communication d’une exceptionnelle richesse. Comment mieux connaître et mettre au service de l’enfant ces infinies ressources? Pour éprouver les jeux, il faut les jouer. Mais il faut aussi les penser. Que peuvent-ils offrir? À qui? Où et comment?

Lire