ESPION ESPIÃO

Dans ce jeu portugais de 1981, les pièces se déplacent en fonction de leur propre statut et des indications de la case occupée.

Ce système de déplacement étant peu répandu dans les jeux de pions, les modes de décision des joueurs deviennent inhabituels, d’où son intérêt éducatif. La symbolique des trois types de pièces n’a pas d’intérêt particulier dans ce jeu abstrait, c’est-à-dire sans simulation thématique (Figure 1).

RÈGLE ORIGINELLE

La règle du jeu, écrite uniquement en portugais, a été traduite par Flavia Franco du groupe « Jeux et pratiques ludiques »

figure 1.

...

ESPIÃO (ESPION)

Dans le monde d'aujourd'hui, il y a une lutte constante et croissante entre les divers espions des pays les plus puissants ou les plus stratégiquement importants. La notion de renseignement peut être aussi importante dans le domaine industriel que dans le domaine militaire. Bien que l’espionnage soit la base symbolique du jeu, ce dernier ne doit pas être considéré comme un jeu de guerre ni de violence, mais un passe-temps permettant de tester la capacité de raisonnement des joueurs. Chacun dispose de seize pièces qui ont traditionnellement les noms suivants : 8 agents informateurs ; 7 espions ; 1 chef.

But du jeu et disposition des pièces au départ (Figure 2)

Le chef est placé dans la première rangée, sur la case à cinq f ...

vous désirez accéder à l’intégralité de cet article :

Abonnez-vous ou identifiez-vous