Du bruit dans l’arène (regard extérieur)

Sous différents angles, il s’agit d’un focus subjectif, d’un florilège de textes sur un festival, (réfléchi et mis en place par des bénévoles) qui prend de l’ampleur, de l’importance et s’installe dans le paysage urbain d’une ville d’Occitanie : Montpellier
Média secondaire

On ne peut s‘empêcher d’avoir des représentations avant d’avoir découvert un événement. C’est dans la nature humaine, mais il est important de les laisser à la porte pour les effacer et se faire une idée vraie de ce qu’on découvre dans le déroulement de la manifestation. Et dans le cas de ce festival « du bruit dans l’arène », le moins qu’on puisse dire c’est que la réalité dépasse l’image qu’on s’en faisait. Oui c’est un festival festif, oui il y a de la musique, oui il y a du bruit, mais ce qui surprend c’est la dimension d’engagement (palpable à tous les instants), c’est la part belle faite aux associations et aux mouvements partenaires, c’est enfin la place prépondérante de l’équipe de bénévoles dans l’organisation, fignolée à tous niveaux et à l’écoute des moindres désirs de chacun·e.

Quelque tapage qui libère

Le village des possibles

Des mots, enfin des mots

Apocalypse so cute !

Media Icons
PDF