Dossier n°21 - Activités physiques et sportives

La pratique de l'activité physique est une expérience de la liberté ; celle de marcher, courir, grimper, sauter, ramper, courir, pédaler. Elle permet d'exprimer l'intelligence du corps, de rencontrer les éléments. Elle peut être apprentissage, émotion, partage.
11,00 €
En stock: 583
Média secondaire
Cemea

Il faut bien que le corps exulte L'Education populaire a fait et continue de faire beaucoup pour la démocratisation des activités physiques et sportives (APS), de pleine nature et d'ailleurs. Combien d'enfants et de jeunes découvrent telle ou telle pratique, de voile, de ski, de randonnée... à l'occasion d'un séjour de vacances, d'une classe de mer ou de neige, ou lors des activités du mercredi au centre de loisirs. Les accueils collectifs de mineurs permettent cette découverte, parfois l'occasion unique d'une pratique dans un parcours de vie ou bien alors le début d'une longue aventure. Educ’ pop’ et APS, un couple de vieux amants en quelque sorte.

La refonte de la réglementation des activités physiques et sportives au cours de l'année 2012 est l'occasion de poser un nouveau coup de projecteur sur cette famille d'activités. Pas de grand chambardement pour la pratique des activités dites « à risques » mais des conditions actualisées, parfois rognées, tantôt inédites. Toutefois, c'est l'esprit de cette réglementation qu'il convient d'interroger et de surveiller dans ses futures évolutions. Car c'est bien la pratique d'activités physiques (sans autres qualificatifs) que la réglementation encadre, les services de l'Etat éprouvant même le besoin de préciser que « Les activités ayant pour finalité le jeu ou le déplacement et ne présentant pas de risque spécifique peuvent être encadrées par tout membre permanent de l’équipe pédagogique de l’ACM, sans qualification sportive particulière. »