Atelier : Contrôler son image en tant qu’artiste

Dans l’industrie artistique, l’artiste ne se résume jamais à sa création: c’est un tout, la création et l’image jour un rôle tout aussi important dans la carrière et le succès d’un artiste.
Téléchargement
Média secondaire

Crédits photos : Anastase Maragos sur Unsplash

 

Même s’il est parfois difficile de contrôler son image, une bonne communication permet néanmoins d’en bâtir solidement les bases.

Bien maîtriser son image dans les médias, permet à l’artiste, de se faire connaître, de promouvoir son travail artistique et d’augmenter sa visibilité, lui permettant ainsi de toucher un public plus large.

De ce fait, nous avons donc imaginé une courte formation, destinée aux artistes émergent.e.s, ayant pour objectif de limiter les dangers d’une mauvaise communication et d’images divergentes.

Partie 1 - la thématique :

Cette formation, destinée aux artistes émergent.e.s, n’ayant pas les moyens de s’offrir les services d’un.e chargé.e de communication. A pour objectif de les accompagner dans la conception de leur communication auprès des médias et de leur public.

La formation répond à des besoins, à un manque de connaissances et compétences dans le domaine de la transmission et divulgation d’informations, de la part des artistes.

Bien communiquer, c’est connaître le fonctionnement et les particularités qui incombent à chaque média. Chaque média, présente des caractéristiques particulières et le choix de l’utilisation d’un média lors d’une communication dépend fortement de la concordance entre les objectifs que l’artiste souhaite atteindre et les caractéristiques du média.

Cette formation pourra être financée en partie par une collectivité territoriale (la commune dans laquelle elle aurait lieu par exemple), permettant ainsi aux plus grands nombre de la suivre.

Elle pourra prendre place dans les locaux d’une salle de spectacle engagée dans une politique culturelle d’aide à la création artistique et de soutien au statut d’artiste, tel que : des salles de spectacles accueillants des résidences artistiques, mettant à disposition des salles de répétitions,…

Partie 2 - Mise en pratique

Titre de l’activité : Comprendre, appréhender le monde médiatique et maîtriser son image

Publics cibles : musicien.nes, chanteurs.euses,

Durée : 3 demi-journées (9h)

intervenant.e.s :

- Professionnels du secteur culturel : chargé.es de communication, chargé.es de diffusion, programeteur.ices de salle de spectacle

- Attaché.es de presse

- Journalistes spécialisés dans le domaine culturel (presse, radio,...)

Objectifs généraux :

  • Comprendre le monde médiatique et son fonctionnement, en appréhendant les différents types de média, leurs points communs et différences, leurs avantages et inconvénients, leurs spécificités ;

  • Apprendre à transmettre aux médias une image correcte et en adéquation avec la volonté de l’artiste (en travaillant la communication et les relations artistes/médias) ;

  • Développer des compétences de réalisation d’outils de presse

Etape 1 - Introduction théorique

  • Première demi-journée :

- Apports théoriques : la première partie de cette demi-journée, sera consacrée à l’apprentissage/la connaissance des différents types de médias (radio, télévision, presse écrite), du panorama des médias français (médias « généraux », locaux, spécialisés, etc.), et du panorama des réseaux sociaux.

L’objectif, étant de connaître, comprendre, identifier les caractéristiques qui sont propres à chaque médias : leurs points communs, leurs différences, leurs spécificités, leurs contraintes, leurs fonctionnements, leurs publics,…

- Échange avec un professionnel :

L’intervention d’un.e programmat.eur.rice de salle de spectacle, permettra aux participants d’échanger avec lui.elle sur l’influence ou non des médias (presse, radios, réseaux sociaux) , dans leur choix de programmation.

Est-ce qu’un artiste populaire sur les réseaux sociaux aura plus de chance d’être programmé ? Les médias jouent-ils un rôle dans la programmation de certains artistes ? L’image des artistes véhiculés dans les médias est-elle importante pour eux ?

Il est évidemment important de préciser que ce ne sont que des avis, et non des généralités.

Etape 2 - Activité Jeu de rôle

  • Deuxième demi-journée :

Jeu de rôle – Interview journalistique :

Ce jeu de rôle consiste à entrainer les participants à faire des interviews avec des journalistes, pour chaque type de médias (radio, télévision, presse écrite, et réseaux sociaux), car chacun recherche des informations sous un angle différent et fonctionne différemment.

Chaque participants devra jouer le rôle de l’interviewé ou de l’intervieweur. Des journalistes (presse, radio,..) seront présents, afin de les accompagner et les guider durant l’exercice.

La mise en place d’exercice participatif est très bénéfique et concluant.

Exemples de mise en scène :

- Réalisation d’une interview dans les conditions d’un direct pour une radio, une chaîne télévisuelle, etc.

- Réalisation des interviews dehors, dans des lieux publics (halle du théâtre), où l’artiste interviewé pourrait être déstabilisé par l’environnement.

Après l’exercice, un temps sera consacré au visionnage des fausses interviews, afin que l’ensemble du groupe puisse faire un retour critique.

Ces entraînements, leur permettront d’apprendre à s’exprimer de manière claire, à transmettre les informations importantes, à identifier qui ils visent lorsqu’ils parlent, à adapter leur discours au média et donc aux gens qui écoutent ce média.

Etape 3 – Se familiariser avec les dossiers de presse

  • Troisième demi-journée :

Cette dernière demi-journée, sera dédiée à l’appréhension des outils de presse, c'est-à- dire les dossiers de presse et communiqués de presse.

L’objectif étant de découvrir ces outils, leur but, à qui sont-ils destinés, les informations à mettre en avant, les informations à ne pas mettre, comment dégager une image positive, non standardisée et personnelle, …

Les intervenant.e.s, encore une fois permettront aux participants, d’avoir des avis de professionnel.le.s du milieu dans lequel ils évoluent. Ceux-ci pourront, de manière plus informelle, donner des conseils, et montrer comment ils travaillent avec ces outils de communication.

Si l’intervenant.e est un.e attaché.e de presse pour des artistes, il/elle pourra expliquer les démarches à suivre pour communiquer sur ses artistes : à qui elle transmet les informations sur la sortie d’un album,…

Si c’est un.e programmat.eur.rice de salle de spectacle, il/elle pourra expliquer ce qui l’intéresse dans la communication d’un.e artiste, ce qu’il/elle regarde principalement, ce qui retient son attention, et peut le/la convaincre de programmer l’artiste.

A la fin de la journée, les participants ne pourront connaître tous les codes permettant de rédiger un dossier ou un communiqué de presse, car pour cela, une formation plus approfondies sur les techniques rédactionnelles serait nécessaire. Mais ils repartiront avec les connaissances de base, indispensables pour rédiger des outils de presse pertinents, et sauront éviter les erreurs à ne pas commettre.

Grille d'évaluation

Tableau récapitulatif du déroulement de la formation :