Atelier : Une semaine au cinéma

Les générations Z (1) et Alpha (2), nées avec internet, ont pour habitude, depuis très jeune, d’utiliser des outils de communication numérique (tablette, téléphone, ordinateur, télévision). Ces outils médiatiques leurs permettent de consommer diverses activités culturelles.
Téléchargement
Média secondaire

Crédits photo : Yannis H sur Unsplash

Partie 1 – la thématique : explorer nos sensibilités artistiques grâce au cinéma

L’atelier proposé ici, porte sur le cinéma. L’art, dans toutes ses formes, faisant appel au « sensible », l’atelier cinéma permettra aux jeunes d’explorer d'autres sensibilités artistiques.

Comme beaucoup d’être humain, en ce qui concerne la consommation culturelle, nous nous orientons vers ce que l’on connaît déjà. Notamment dans les groupes de pairs adolescents, marqué par ce besoin de conformisme et de faire partie du groupe. La consommation de film et série est davantage standardisé avec des plateformes comme Netflix qui propose des contenues ciblés.

Dans un premier temps, l’idée est de sortir les jeunes de leur zone de confort, en leurs proposant de visionner des films qu’ils n'auraient très probablement jamais eu l’initiative de regarder par eux-mêmes.

Dans l’ère des émoticônes, des formes d’expressions exacerbées sur les réseaux sociaux, l’idée est également de développer la capacité à communiquer autrement et transmettre un ressenti des émotions, des pensées au travers d'autres intelligence comme la gestuelle, le son (musique ou autre). C’est pourquoi un travail sur la perception du sensible au travers de films muet tels que, The Artist de Michel Hazanavicius, et The Kid de Charlie Chaplin, semble être pertinents.

En effet, les films muets, sont par essence sans sons humains, ce qui n’est pas habituel pour les jeunes. Ainsi, au travers de cette projection tous leurs sens seront stimulés. À l'issue de la projection des films, des ateliers d’initiations aux outils cinématographiques auront lieu en collaboration avec le CNC, afin que les jeunes puissent réaliser des scénettes muettes.

Ainsi, l’objectif de cet atelier est de stimuler l’esprit critique des jeunes, avec des œuvres qu’ils ne connaissent pas, qu’ils développent de nouvelles capacités de communication, leur permettant de s’exprimer autrement avec l’image (transmissions des émotions, le non-dit, les sons), développer le travail en équipe ainsi que leur permettre de découvrir le monde de l'audiovisuel (enrichissement personnel, piste de vocation ?)

Partie 2 – Mise en pratique

Titre de l’activité : Une semaine au cinéma

Publics cibles : entre 12 et 18 ans (public des MJC).

Intervenant.e.s :

  • Professionnel du cinéma au CNC (centre national du cinéma et de l’image animé) : caméraman, monteur, scénariste, réalisateur, chargée de diffusion…

Planning et déroulé de la semaine :

L’atelier se déroulera en deux temps :

-Le travail sur la perception des films (émotion, critique, ressentie, compréhension)

-L'activité audiovisuelle avec la création de scénettes muettes.

Cadre organisationnel et financement.

L’Atelier « Une semaine au cinéma » sera coordonné par la MJC Confluence de Saint-Denis durant chaque première semaine de vacances scolaires à compter de septembre 2021.3. Les MJC sont des structures au cœur des quartiers et au plus proches des jeunes, accueillant ainsi des adolescents de 12 à 18 ans.

Il est important de mener ces ateliers hors temps scolaire. En effet, les élèves ont tendance à être davantage dans une posture disciplinaire et académique (la note, la rigueur, la peur d’être noté et d’avoir faux) que dans un espace d'éveil et de stimulation artistiques. (4)

L’idée ici est de créer un environnement « fun » pour les jeunes, où ils prennent plaisir à développer de nouvelles aptitudes, à créer ensemble et à s’exprimer auterment grâce à l’art.

Objectifs généraux :

  • Développer l’esprit critique

  • Favoriser l’implication, trouver sa place dans une équipe

  • Développer l’expression et la communication

Déroulement de l’action :

- Premier et deuxième jour (lundi et mardi) :

Visionnage des films suivants :

  • The kids de Charlie Chaplin (1921)

  • The Artist de Michel Hazanavicius (2011)

Un temps d’échange sera proposé à la suite de ces films avec un réalisateur. Les enfants pourront poser des questions au professionnel et évoquer leur ressentie à la suite des visionnages (une émotion, quelque chose qui les a marqué, ce qu’ils ont retenu du film,…).

Un temps d’apport théorique sera proposé aux participant.es, leur permettant d’apprendre les termes utilisés dans le cinéma, les genres cinématographiques, les codes spécifiques au cinéma,…

- Troisième jour (mercredi) :

Échange avec des professionnels du cinéma pour parler de leur travail.

Puis, proposition d’un atelier de mime avec un artiste.

- Quatrième et cinquième jours (jeudi et vendredi) :

Apprentissage des outils du cinéma (caméra, centrage, lumière)

Ecriture d’une courte fiction avec l’aide d’un scénariste professionnel. Pour cet exercice, les jeunes seront divisés en deux équipes.

Tournage et montage des petites scénettes fictionnelles

- Sixième jours (samedi) :

Visionnage des fictions sur grand écran. Ce sera l’occasion d’échanger une nouvelle fois avec les participant.es et de faire le bilan de cette nouvelle expérience.

Grille d'observation de l'atelier cinéma.

L’atelier semaine au cinéma se déroulant en dehors du cadre scolaire, nous avons ainsi choisi d’évaluer la pertinence de notre atelier en procédant à une grille d’observation évalué et rempli par les jeunes ayant participées à l’atelier (5). Cela afin que les élèves s'auto-évaluent, plutôt que l’inversent, à savoir que les animateurs de la MJC et du CNC évaluent les productions des jeunes et ce qu’ils perçoivent de la réceptivité des adolescents à l’atelier. Il est important pour nous que les jeunes se sentent détendus et prennent plaisir en évitant toute forme de rapport à l’académie (évaluation des supérieurs). De fait, cette grille d’observation remplie par les jeunes nous permettra de nous améliorer et évaluer la qualité de notre atelier.

Ressources utiles :

- Livre : Agora débat/jeunesse, n°66 dossier : les adolescents face aux dispositifs de médiation culturelle. , Année 2014

- « L’atelier du cinéma : Atelier d’expression audiovisuelle » : https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/animer/activites-autour-des-medias-et-du-numerique/cinema/latelier-du-cinema-partie-1-ateliers-dexpression-audiovisuelle

- « Histoire à construire » : Monter une histoire à partir d’une banque d’images audiovisuelles. Initiation au montage vidéo.

https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/animer/activites-autour-des-medias-et-du-numerique/images-animees/histoires-construire

- « Histoire à inventer » : Imaginer une histoire en jouant avec la relation image fixe et bruitage audio. Initiation à l’écriture d’un scénario.

https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/animer/activites-autour-des-medias-et-du-numerique/images-animees/histoire-inventer

- « Histoire dans le désordre » : Découvrir la notion de plan, de cadrage et de récit audiovisuel en reconstituant un récit à partir d’éléments proposés. https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/animer/activites-autour-des-medias-et-du-numerique/images-animees/histoire-dans-le-desordre

- « Mon film en Stop Motion » : https://yakamedia.cemea.asso.fr/univers/animer/activites-autour-des-medias-et-du-numerique/cinema/mon-film-en-stop-motion

Notes

1 Né entre 96 et 2010.

2 Né après 2010.

3 Généralement les adolescents ont plus de temps devant eux lors des premières semaines de vacances. davantage consacrée à la détente.

4 A l’exemple des musées, le lien scolarisation et musées amène les jeunes à s'approprier le musées seulement à travers l’école et donc les jeunes ne l'appréhendent qu’à travers ce prisme (Agora, 2014, Les adolescents face au dispositifs de médiation culturelle).

5 La grille d’observation serait remplie au dernier jour de l’atelier.