Atelier : La pratique numérique des jeunes

Les pratiques numériques des jeunes est une question qui concerne à la fois les jeunes, les parents, mais aussi les personnels des établissements scolaires. D’où le choix d’une thématique permettant de réunir ces trois catégories de public.
Média secondaire

Crédits photos : Mckaela Taylor sur Unsplash

Introduction

L’atelier d’éducation aux médias et à l’information, détaillée ci-dessous, tiens compte de l’ensemble des données recueillies au sein de l’Observatoire des pratiques numériques des adolescents mené en Normandie (2020/2019/2018) par les Ceméa.

L’objectif de cet atelier est de sensibiliser nos publics, sur l’importance pour les jeunes de passer moins de temps devant les écrans et sur les Réseaux Sociaux Numériques (RSN), leur permettant ainsi d’accorder plus de temps aux travaux scolaires et aux activités artistiques qui leurs plaisent tout en considérant le rôle d’accompagnateur des parents. Par conséquent, l’idée est de trouver un compromis entre parents et enfants dans la mise en place des balises par rapport au temps passé devant leurs écrans (téléphone, tablette et/ou ordinateur).

Partie 1 – La thématique : Un accompagnement des parents dans la gestion de la relation enfants-écrans

La thématique retenue pour cet atelier d’éducation aux médias et à l’information est la suivante :

Un accompagnement des parents dans la gestion de la relation enfants-écrans : une approche négociée avec les enfants.

Pourquoi cette thématique ? Souvent l’accompagnement des parents risque d’être compris dans le sens d’autorité verticale, d’interdiction, d’imposition de comportement,… niant les besoins des enfants. Par conséquent, cet atelier vise à inviter les deux parties à s’écouter, se comprendre, afin d’aboutir à une décision commune.

Partie 2 – Mise en pratique

Titre de l’activité : Analyse des pratiques numériques des jeunes en appui d'étude et d’enquête / Atelier de conception d’une

Supports :

  1. Demande d’enregistrement audio

  2. Utilisation de Post-It, de crayons et de tableaux

  3. Utilisation de vidéos et de vidéoprojecteurs

Ces outils permettront de garder des traces afin de faire un compte-rendu (un bilan) des discussions que nous remettrons à l’Etablissement, aux et élèves et aux parents.

Durée: 3h30

Intervenant.e.s :

- Animateur.rice, travaillant sur les questions d’éducation aux médias et l’information

Publics ciblés :

  • Parents

  • Collégien.nes (15 ans)

  • Enseignant.es

L’objectif est de réaliser une séance d’atelier d’éducation aux médias et à l’information dans un établissement scolaire, en particulier auprès de la classe quatrième B du Collège Claude Debussy à Aulnay-Sous-Bois.

L’effectif de la classe est de 23 élèves. Compte tenu de la thématique choisie les élèves seront accompagnés d’un de leurs parents. Cela revient à 23 élèves et 23 parents, soit 46 participants. Pour que chacun puisse vivre au mieux l’atelier, les participants seront divisés en quatre groupes : trois groupes de 12 personnes et un groupe de 10 personnes.

Objectifs généraux :

1. Amener les jeunes et les parents à discuter du temps passé par les jeunes sur les RSN et de la question de dépendance aux écrans ;

 

2. Amener la discussion sur la nécessiter de la redistribution du temps passé sur les RSN à d’autres activités (pratiques artistiques et/ou manuelles par exemple) ;

 

3. Amener les jeunes à avoir un meilleur point de vue des médias traditionnels comme moyen de s’informer ;

 

4. Valoriser le temps consacré aux travaux scolaires (avec des récompenses par exemple) ;

 

5. Faire participer les jeunes à la mise en place des limites par rapport au temps passé devant les écrans et/ou sur les réseaux sociaux

 

La démarche :

Pour y parvenir, la première démarche à effectuer est la prise de contact avec le ou la Responsable de l’établissement et convenir d’un rendez-vous. La deuxième étape est la présentation du projet au/à la Responsable et d’arriver à le/la convaincre de l’importance d’un tel projet pour les jeunes, les parents et l’école. L’objectif étant, d’amener les jeunes à passer moins de temps sur les écrans et de consacrer plus de temps aux travaux scolaires. Lors des ateliers, quatre enseignements ssisteront les intervenants dans leurs mises en place. La troisième étape est la mobilisation des publics (élèves et parents), peut-être que cela prendra la forme de convocation des parents tout en donnant une idée de ce sur quoi les ateliers porteront. Enfin, la dernière étape est l’accueil des parents et des élèves dans l’établissement et le déroulement de l’atelier.

Comment l’atelier va-t-il se dérouler ?

L’atelier se déroulera sous forme de petit groupe de travail sur un créneau de 3h30. Chaque Heure et demie, se déroulera trois ateliers, mené par un.e animateur.rice, accompagné.e d’un.e enseignant.e. Les trois groupes seront répartis dans des salles différentes.

La répartition du temps se fera de la manière suivante :

  • Présentation du projet, de l’équipe, et des principes de discussion (écoute, compréhension, respect mutuel, etc.) - 30 minutes

Cela inclut également le temps pour les groupes de regagner leur salle respective.

  • En petit groupe, les participants devront dans un premier temps visionner trois vidéos de la série « La clés des médias » (10 minutes). A la suite de ce temps et en lien avec la thématique choisi au préalable par les intervenant.es, les participants auront 45 minutes pour échanger sur leurs ressentis, leurs questionnements, amener des pistes de réflexions sur la gestion du temps d’écran au sein de leur foyer,… Pour finir, les 15 dernières minutes permettront de restituer les réflexions de chaque groupe sur le sujet de départ.

Constitution des groupes : selon le principe du hasard afin d’éviter que tous les élèves et leurs parents se retrouvent dans les mêmes groupes, ce qui pourrait peut-être favoriser le blocage de la parole des élèves.

Grille d’observation

  1. Relever les difficultés de la parole

  2. Qui parle plus

  3. Qui écoute plus

  4. Est-ce qu’il y a une compréhension mutuelle

  5. Est-ce qu’ils sont arrivés à une entente sur la façon dont chacun (parent et enfant) va s’engager afin de gérer le temps passé par les jeunes devant les écrans portable et sur les RSN