La balle aux chasseurs, lapin touché devient chasseur

Le joueur-chasseur lance la balle pour essayer d'atteindre l'un des joueurs-lapins qui se déplacent comme bon leur semble. Les lapins touchés deviennent, à leur tour, chasseurs ; en tant que nouveaux partenaires ils peuvent se passer la balle et tenter d'atteindre d'autres lapins.
Média secondaire

Progressivement, la situation de départ « un contre tous » évolue pour se terminer dans une relation de « tous contre un ». Le jeu s’arrête quand tous les lapins sont touchés et donc transformés en chasseurs - Caractéristiques: Terrain. Le terrain est délimité avec précision, plat et dégagé, il permettra de courir vite sans danger d'accident, pas trop petit pour éviter les captures trop faciles, pas trop grand pour éviter les tirs ratés trop nombreux. Il est souhaitable de choisir un terrain entouré de murs ou de haies qui empêcheront la balle d'aller au loin. Matériel. Un ballon pas trop « dur » pour éviter de blesser les lapins lors des tirs.

Le jeu commence

Le chasseur désigné au départ, selon les rituels classiques des jeux traditionnels, est entouré des lapins qui forment ainsi un petit cercle autour de lui. Il lance trois fois la balle en l’air et la récupère sans se déplacer. Au début du troisième lancer, les lapins s'enfuient, le chasseur récupère la balle et essaye alors de toucher un fuyard. Si un lapin est atteint par la balle, il devient aussitôt partenaire du premier chasseur. Si aucun lapin n'est touché par le ballon, les joueurs se remettent en cercle et le chasseur recommence à lancer la balle en l'air.


Le jeu se déroule

Le jeu étant lancé, les chasseurs vont ramasser la balle. Ils peuvent se faire des passes entre eux. Ils n'ont pas le droit de se déplacer balle en main.

Les chasseurs peuvent adopter des tactiques collectives pour « rabattre » ou encercler les lapins afin de mieux assurer la réussite de leur tir. Les lapins ne sont pas considérés comme capturés si la balle touche terre avant de les atteindre. Si un lapin bloque la balle il devient chasseur malgré tout.

Lorsque la balle roule sur le sol, les lapins ont le droit de l'envoyer au loin d'un grand coup de pied. Mais ils peuvent aussi s'emparer de la balle et se livrer à un petit exercice amusant qui demande une certaine habileté : un lapin bloque la balle entre les deux chevilles et la projette à hauteur de ses mains à l'aide d'un saut, ses deux pieds étant groupés. (Dès que le lapin a bloqué la balle entre ses deux chevilles, les chasseurs n'ont pas le droit de le gêner). Puis, le lapin envoie la balle à la main où bon lui semble.


Le jeu s’achève

La partie se termine quand tous les lapins deviennent chasseurs. Traditionnellement c'est le joueur qui a été le dernier lapin qui devient le chasseur de la partie suivante.


Autre manière de jouer

Avec des joueurs qui connaissent bien le jeu, on peut adopter une variante intéressante : un lapin s'empare de la balle à l'aide du saut groupé décrit auparavant, s'arrête et crie d'une voix forte en levant la main, « Chasseur ! ». Cette action provoque un renversement de rôles : les chasseurs deviennent lapins et les lapins deviennent chasseurs.

 

Le livret pédagogique jeux du monde d'ici et d'aileurs

Les manières d’assurer l’animation des jeux nécessitent de prendre en compte les caractéristiques des pratiquants (âge, niveau, motivations…), les conditions matérielles et les données globales du contexte. L’animateur devra ajuster son intervention à cet ensemble de particularités propres à chacune des situations qui se présentera.

Lire