Jeu de cour

Des enfants adaptent un jeu de pleine nature à leur cour de récréation. Pourquoi ne pas aussi jouer à la "gamelle" dans le jardin ou la cour d'une maison.
Média secondaire
Cemea

Une cour de récréation est un univers débordant d’imagination, où peuvent s’épanouir des situations de jeu étonnantes.

La «gamelle» est un jeu dit «de pleine nature», dans lequel les joueurs doivent se cacher et s’approcher sans que le gardien ait eu le temps de les faire prisonniers en tapant sur une gamelle tout en prononçant leur nom.

Un jeu que les enfants ont su faire vivre dans une cour de récréation et adapter à la réalité d’un milieu urbain. Certes, dans une cour il y a des arbres, mais aussi tout un tas d’autres cachettes liées à l’architecture des bâtiments. Les enfants ont également mis au point des stratégies de dissimulation derrière des vêtements, de déguisement et d’échange de chaussures ou d’habits pour empêcher le gardien de les reconnaître. Une imagination et des adaptations qui nous rappellent s’il en était besoin que le jeu est une activité vivante, formatrice et pleine de ressources.

Vive la récré !

 

« En cet instant, le gardien se trouve bien seul ; pas un bruit, pas le soupçon d'une silhouette, mais un silence plein de futur. André se sent épié par de nombreux regards. « Michelle ! » En effet, Michelle, dans son dos, à l'opposé, à moitié cachée par une souche, se préparait à courir vers la gamolle. Michelle est prise et va s'asseoir au pied d'un arbre, un peu à l'écart : c'est l'endroit des prisonniers. »

Aux 4 coins des jeux, Éditions du Scarabée, 1985.

 

Règles du jeu extraites du numéro 42 de la revue Les Cahiers de l'Animation "Vers des jeux sans animateurs"

début du jeuFin du jeu

 


Les Cahiers de l'Animation (n° 88, octobre 2014)