Uni Haki, le jeu

Entre le Pictionary et le Taboo, pour les droits de l’Enfant ! En avant pour les droits de l’enfant, un jeu interactif !
24,00 €
En stock: 100
Média secondaire

Contenu et règle du jeu

 
Cemea

C’est un jeu à dimension éducative qui crée les conditions d’un apprentissage interactif. Il s’agit de coopérer, discuter, émettre des hypothèses pour choisir la définition ou l’illustration du droit la mieux partagée. Les joueurs participent tous et les équipes s’entraident pour réaliser les actions.

Ce jeu contient :
- un plateau
- la règle du jeu
- 2 affiches exclusives
- 12 tuiles
- 12 cartes dis un droit
- 12 cartes mimes un droit
- 2 cocottes piables
- 1 sablier
- une ardoise et un effaceur
- 3 pions jeux

A qui s'adresse ce jeu ?
Pour les 7 ans et +
2 équipes de 2, 3 ou 4 joueurs

But et finalité du jeu :
Dans une dynamique ludique les joueurs découvriront les 12 droits fondamentaux de l’Enfant ou affineront leurs connaissances.
Ils déplaceront leurs pions sur le plateau et devront réaliser des actions pour avancer.

Pourquoi les Ceméa Mayotte crée-t-il ce jeu ?

Depuis leur création les Ceméa Mayotte agissent avec comme valeurs : le respect des enfants comme personnes à écouter, protéger, accompagner, aider à grandir en se respectant et en respectant l’autre. Les droits de l’enfant comme l’éducation et la parentalité étaient déjà donc au cœur de leur projet. C’est dans cette dynamique qu’est né le jeu Uni Haki. Ce sont les jeunes volontaires qui ont choisi le nom dans un langage mixte – entre unité (Uni) et droit (Haki). Ce jeu pensé à Mayotte a une valeur plus large dans l’espace francophone et peut être adapté au-delà. Les 12 droits fondamentaux de la convention, ratifiée par 196 pays ont une portée universelle au service des enfants. Ce jeu est le vôtre. Est-il facilement accessible ? Oui c’est un jeu simple mais très dynamique dans lequel chaque participant a son mot à dire. Des échanges entre joueurs permettront de confronter des points de vue sur chaque droit, de formuler des hypothèses. À vous de jouer ... !

Cemea

Les JADE, ce programme éducatif « Jeunes Ambassadeurs des Droits auprès des Enfants » a été initié par le Défenseur Des droits, pour promouvoir, informer et sensibiliser aux droits de l’enfant. À Mayotte il est mis en œuvre par l’association Ceméa. 6 jeunes ambassadeurs, volontaires dans le cadre du service civique, sont formés et accompagnés pour aller à la rencontre d’enfants, dans le cadre scolaire ou de loisirs, d’adultes qu’ils soient parents, stagiaires de l’animation ou de l’éducation et de professionnels.

 

2019, les 30 ans de la CIDE, cet anniversaire a pris une ampleur particulière à Mayotte car il a associé beaucoup d’acteurs associatifs, des équipes enseignantes, d’animations communales, la direction de la protection de l’enfance du Département. Ces initiatives ont été soutenues par le Défenseur Des Droits, les services de l’Etat, du département et le Rectorat. À partir des 12 droits fondamentaux de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, plus de 10 000 enfants, jeunes, parents, professionnels ont été sensibilisés et formés.

Cemea

C’est dans cette dynamique qu’est né le jeu Uni Haki. Ce sont les jeunes volontaires qui ont choisi le nom dans un langage mixte – entre unité (Uni) et droit (Haki). Ce jeu pensé à Mayotte a une valeur plus large dans l’espace francophone et peut être adapté au-delà. Les 12 droits fondamentaux de la convention, ratifiée par 196 pays ont une portée universelle au service des enfants.

Ce jeu est le vôtre, il sera pour beaucoup fonction des joueurs concernés (nombre, âge, cadre...), du temps disponible, des autres activités prévues en parallèle (expositions, albums jeunesse, films, théâtre, écriture, autres jeux...).

Est-il facilement accessible ? Oui c’est un jeu simple mais très dynamique dans lequel chaque participant a son mot à dire. Des échanges entre joueurs permettront de confronter des points de vue sur chaque droit, de formuler des hypothèses.

À vous de jouer ... !

Uni Haki, le jeu

Un contexte, des engagements