Le petit âne

Dès qu’un joueur constate qu’il possède 4 cartes de même rang (un « carré »), il pose sa main au milieu de la table, et les autres joueurs se précipitent pour mettre la leur au-dessus le plus vite possible
Média secondaire

Chaque joueur reçoit 4 cartes. Au signal, chacun donne l’une de ses cartes à son voisin de droite. Dès qu’un joueur constate qu’il possède 4 cartes de même rang (un « carré »), il pose sa main au milieu de la table, et les autres joueurs se précipitent pour mettre la leur au-dessus le plus vite possible. Le dernier à poser la main en haut de la pile a perdu

Disposition

Les joueurs se placent en cercle ou autour d’une table. L’espace central doit être dégagé et à portée de main de chaque joueur.

Matériel

Il faut choisir dans le jeu de cartes autant de carrés de même rang que de joueurs.

Cemea
Le jeu commence

On conserve autant de carrés qu’il y a de joueurs. Si l’on joue à cinq joueurs, il faut donc prendre 20 cartes, par exemple 4 as, 4 rois, 4 reines, 4 valets et 4 dix. Ensuite, on brasse soigneusement ces cartes et on les distribue à raison de quatre par joueur.

Le jeu se déroule

Chacun devra essayer de constituer un carré (4 valets, 4 reines, etc.) en se débarrassant de l’une de ses cartes vers son voisin de droite, son voisin de gauche lui en donnant une. Ces mouvements de cartes, face cachée, doivent s’effectuer en même temps pour tous les joueurs. Ils sont rythmés par la formule « un, deux, trois, burro » échange de cartes (prononcer « bourrro »…). On répète cette phase de jeu jusqu’au moment où l’un des joueurs réussit à former un carré : il dit alors «burro!» et pose sa main libre sur le milieu de la table. Le plus rapidement possible, les autres joueurs posent chacun une main, réalisant ainsi un empilement d’autant de mains qu’il y a de joueurs.

Le jeu s’achève

Le dernier à poser sa main reçoit une lettre du mot « b-u-r-r-o ». Celui qui complète le mot entier a un gage.

Cemea
Autres manières de jouer

(avec un jeu de cartes complet)
Le bouchon américain : un objet, par exemple un bouchon de liège, est placé au milieu de l’espace central. Lorsque l’un des joueurs a réussi un carré, il crie, « bouchon ! ». Chacun des autres joueurs doit alors se précipiter pour se saisir du bouchon.
Le bouchon français : des bouchons, en nombre égal au nombre de joueurs moins un, sont placés au milieu de l’espace central. Lorsque l’un des joueurs a réussi un carré, il crie « bouchon ! » et tous les joueurs se précipitent pour attraper un bouchon sachant que l’un d’entre eux n’en aura pas.

Remarques pédagogiques

Il arrive que l’un des joueurs possède 5 cartes alors qu’un autre n’en a que 3. Les joueurs doivent arrêter le jeu, résoudre le problème et repartir.


Il faut faire attention à ne pas frapper trop fort, lors de l’empilement des mains.


Les gages, si l’on décide d’en donner, doivent être choisis avec attention afin d’éviter toute brimade.


Le livret pédagogique Jeux d'intérieur

Les jeux sont des situations d’action et de communication d’une exceptionnelle richesse. Comment mieux connaître et mettre au service de l’enfant ces infinies ressources? Pour éprouver les jeux, il faut les jouer. Mais il faut aussi les penser. Que peuvent-ils offrir? À qui? Où et comment?

Lire