VST 139 - L'aide à domicile, a quel prix ?

Revue du champ social et de la santé mentale
16,00 €
En stock: 56
Média secondaire

Le maintien à domicile a le vent en poupe. On le dit peu coûteux, et qu’il permet de préserver les repères des personnes concernées. Et aussi, « les institutions d’accueil sont si mauvaises », et encore :« Qui mieux qu’un parent ou qu’un enfant sait ce qui est bon pour son proche ? » L’idéologie, les représentations ne sont jamais loin de certaines de ces justifications bien peu objectives. Les aidants naturels, même allocataires d’une indemnité d’accompagnement, ne sont-ils pas pris au piège de l’enfermement ? Qu’en est-il de la précarisation et du plaisir au travail des intervenants qui se succèdent au lit de la personne comme à l’hôpital ? Et du statut d’employeur des bénéficiaires et des familles ? Des analyses et des témoignages pour que « rester à la maison » ne rime pas avec aliénation.

Cemea
EDITORIAL
CA BOUGE

« Aller vers » pour lier avec les personnes à la marge Céline Adloff

L’aide à domicile, à quels prix ?

Dossier coordonné par Carine Maraquin

  • Introduction au dossier
  • Vivre chez soi, oui, mais à quel prix ? Carine Maraquin
  • Personnes âgées, familles, professionnels, des configurations multiples et complexes dans le champ de l’aide au domicile Bernard Ennuyer
  • Du petit théâtre au grand, et retour Saul Karsz
  • De nouvelles formes d’assistance pour les formules d’habitat inclusif ? Jean-Luc Charlot
  • Domicile ou établissement médico-social. À la recherche du moindre coût ? Jean-Luc Charlot
  • Mes données, mon précieux Pascal Gascoin
  • Pour une prise en compte des dynamiques relationnelles dans le métier d’auxiliaire de vie Sylvain Burban
  • Délit de miettes Paola Aburto Brom
  • Les enjeux éthiques du maintien à domicile Caroline Olejnik Binier
  • Soigner et prendre soin - Récit rédigé par Pierre Madiot à partir d’un entretien avec Anne-Françoise Poulin
  • Avoir un chez soi avec des différences, c’est possible ! Hélène Thominet
  • Aidante à domicile Chantal Bruno

© Éditions érès