Laissez-moi vivre !

Bienvenue chez les vieux ! Jeune retraité, je ne pourrai pas dire que je ne savais pas ce qui m’attend côté physique et mental. Même si j’avais voulu l’occulter, la société préventive et informative me le rappelle pour mon bien.
Téléchargement
Média secondaire

Ça a commencé par les caisses de retraite et mutuelles, qui m’ont averti : attention à la déprime, ne vous laissez pas aller à ne rien faire, construisez en amont votre retraite active, sinon…

Les mêmes, sympas, m’ont envoyé des pubs pour des voyages de vieux avec conférences pour rester en éveil et concerts de musique de chambre. Moi, la musique de chambre… Dommage, s’il y avait eu les Stones, j’y serais peut-être allé.

Il y a également les courriers qui arrivent, boîte à lettres de La Poste ou ordinateur, probablement par des listes d’adresses vendues par je ne sais qui, pour que je m’équipe d’un monte-escalier, d’un véhicule plus adapté à mon âge… Même l’assurance s’y est mise avec une garantie obsèques, des infos pour passer de l’argent à mes petits-enfants – que je n’ai pas –, une proposition de prêt pour aménager mon intérieur. Car c’est évident, je vais me casser la figure et le col du fémur, et sans téléalarme autour du cou, sans poignées de maintien, ni rampe et sols antidérapants, je suis cuit.

Il y a le mail de ce matin (...)

Lire la suite

sur cairn.info
Lire