Les mythes de la réglementation

Il circule dans le milieu des vacances et des loisirs collectifs beaucoup d’idées reçues qui biaisent la relation des animateur·trice·s avec les règles qui régissent l’accueil collectif de mineur·e·s et le périscolaire. Il est plus que nécessaire de les battre en brèche.

La notion de risque pédagogique est essentielle dans l’éducation et dans la partie qui voit les enfants profiter de leurs loisirs dans une structure collective d’animation. Elle est d’autant plus à prendre en compte et à mettre en lien avec la notion de sécurité. Dans certaines situations, la réglementation dit clairement les choses, dans d’autres il n’y a aucun texte qui fixe le cadre. Ce qui donne aux équipes un libre arbitre pour décider elles-mêmes de ce qu’elles veulent donner comme repères. Ce qui ne veut pas dire que l’on peut faire n’importe quoi. À  l’intérieur de la réglementation subsiste une marge de manœuvre qui dépend de la manière d’interpréter un article. Enfin il faut tordre le cou aux rumeurs et aux fausses affirmations qui relèvent  de la peur qu’il arrive q ...

Situation : un bébé né d’une relation sexuelle entre ados en centre de vacances

Le mythe : le directeur endosse la paternité

Ce que dit et ne dit pas la réglementation
Non, cette loi n’existe pas, fort heureusement. Toutefois nous pouvons trouver dans le livret « spécial directeur » édité par la JPA, 2 questions relatives à la sexualité :
« Comment aborder les questions de sexualité, contraception, MIST ? » la réponse encourage l’information et la prévention et « Dans quelles conditions peut-on administrer la contraception d’urgence ? », Une mineure peut disposer, sans prescription obligatoire, d’une contraception d’urgence. Dans ce cas, le contact avec ...

vous désirez accéder à l’intégralité de cet article :

Abonnez-vous ou identifiez-vous