LA MÉDIATHÈQUE ÉDUC’ACTIVE DES CEMÉA

Le BAFA

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur permet d’encadrer en accueil collectif de mineurs - à titre non professionnel, de façon occasionnelle - des enfants et adolescents, dans le cadre d’un engagement social et citoyen et d’une mission éducative
Média secondaire

Le BAFA est délivré au candidat, sur proposition du jury départemental BAFA, par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) du département où réside le candidat, après avoir satisfait aux épreuves d’une formation théorique et pratique, prévue à cet effet. La formation théorique est dispensée par des organismes de formation de droit privé habilités par le ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, et de ce fait n’est pas gratuite. Certaines aides financières peuvent être obtenues dans ce cadre par les stagiaires BAFA.


CONDITIONS D'ACCÈS À LA FORMATION ET MODALITÉS D’INSCRIPTION (PRÉALABLE)
  • Le candidat doit avoir 17 ans révolus, le premier jour de la formation.
  • Le candidat doit s’inscrire auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) du département où il réside ; cette opération s’effectue en se connectant  au  site  internet  http://www.bafabafd.jeunes.gouv.fr

Le candidat ouvre ainsi un compte personnel qui sera renseigné au fur et à mesure des différentes étapes de sa formation. Sur ce site il trouvera également un livret de formation BAFA en vue de la certification des étapes de la formation, ainsi qu’une liste des organismes habilités à dispenser la formation théorique du BAFA.


OBJECTIFS DE LA FORMATION

Préparer l'animateur à exercer les fonctions suivantes :

  • assurer la sécurité physique et morale des mineurs et en particulier les sensibiliser, dans le cadre de la mise en œuvre d'un projet pédagogique, aux risques liés, selon les circonstances aux conduites addictives ou aux comportements, notamment ceux liés à la sexualité.
  • participer à l'accueil, à la communication et au développement des relations entre les différents acteurs.
  • participer, au sein d'une équipe, à la mise en œuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif dans le respect du cadre réglementaire des Accueils Collectifs de Mineurs.
  • encadrer et animer la vie quotidienne et les activités.
  • accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets. Accompagner l’animateur vers le développement d’aptitudes lui permettant :
  • de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité.
  • de situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif.
  • de construire une relation de qualité avec les membres de l’équipe pédagogique et les mineurs, qu’elle soit individuelle ou collective, et de veiller notamment à prévenir toute forme de discrimination.
  • d’apporter, le cas échéant, une réponse adaptée aux situations auxquelles les mineurs sont confrontés.

ORGANISATION ET DÉROULEMENT DE LA FORMATION

Celle-ci est composée de 3 étapes (deux sessions théoriques et un stage pratique) et se déroule obligatoirement dans l’ordre suivant :

  1. Une session de formation générale, qui permet d’acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions d’animation (réf chap. : « Objectifs de la formation »)
  2. Un stage pratique, qui permet la mise en œuvre et l’expérimentation
  3. Une session d’approfondissement ou de qualification, qui permet d’approfondir, de compléter et d’analyser les acquis de formation.

Tout au long de sa formation, un dispositif d’accompagnement dans une démarche d’auto-évaluation est proposé au stagiaire afin de lui permettre de construire son plan personnel de formation.

NB : La durée totale de la formation ne peut excéder 30 mois à compter du premier jour de la session de formation générale sous peine de perdre le bénéfice des éléments déjà acquis. Le directeur / la directrice de la cohésion sociale ou le directeur / la directrice de la cohésion sociale et de la protection des populations du lieu de résidence du candidat peut, toutefois, accorder une prorogation de 12 mois maximum sur demande - motivée - du candidat.

Avant l’inscription à la session de formation générale, le candidat bénéficie de la part de l’organisme de formation choisi, où il s’est inscrit, d’informations concernant :

  • la mission éducative en Accueils Collectifs de Mineurs ;
  • le cursus de formation préparant au BAFA ;
  • le projet éducatif de l’organisme.
Cemea

Session de formation générale (8 jours)

D’une durée d’au moins 8 jours effectifs, cette session se déroule en continu ou en discontinu, en 2 parties au plus sur une période n’excédant pas 1 mois.

Stage pratique (14 jours)

Le stage pratique se déroule en séjour de vacances, en accueil de loisirs ou en accueil de scoutisme déclaré. Il a une durée d’au moins 14 jours effectifs en deux parties au plus et se déroule obligatoirement sur le territoire national. La durée minimale d’une période de stage est de 4 jours. Il peut se dérouler dans un accueil de loisirs périscolaire dans la limite de 6 jours effectifs.

Session d’approfondissement ou de qualification (6 ou 8 jours)

Le candidat a le choix entre ces 2 types de sessions.

  • La session d’approfondissement

D’une durée d’au moins 6 jours, celle-ci se déroule en continu ou en discontinu en 2 parties au plus, sur une période n’excédant pas 1 mois. Son but est de compléter la formation du futur animateur et de faire un bilan de la session de formation générale et du stage pratique.

  • La session de qualification

Cette dernière est d’une durée d’au moins 8 jours. Elle permet au stagiaire d’acquérir des compétences dans un domaine spécialisé (voile, canoë-kayak, activités de loisirs motorisés, surveillance des baignades), et de faire un bilan du stage théorique et du stage pratique. Les titulaires du BAFA ayant suivi avec succès une session de qualification disposent de prérogatives spécifiques pour encadrer l’activité concernée en Accueils Collectifs de Mineurs.

Stage pratique

NB 1 : Il est conseillé au candidat de commencer sa recherche de lieu de « stage pratique » en début de formation. Pour cela, il peut demander l’assistance de l’organisateur de la session de formation générale. Il peut également effectuer cette recherche directement auprès des organisateurs d’Accueils Collectifs de Mineurs du département où il envisage d’effectuer son stage pratique, après avoir obtenu validation de la session de formation générale.

NB 2 : Il ne peut s’écouler plus de 18 mois entre la fin de la session de formation générale et le début du stage pratique, sauf dérogation accordée, sur demande motivée - et écrite - du candidat, par le directeur départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative de son lieu de résidence.

Session de qualification

NB : le titulaire du BAFA peut faire ultérieurement une session de qualification.


INSCRIPTION EN FORMATION THÉORIQUE ET ORGANISMES DE FORMATION

Le candidat effectue directement son inscription à la session de formation générale auprès de l’organisme de formation de son choix. Pour vous inscrire à un stage organisé par les CEMÉA, vous pouvez vous connecter au site internet : http://www.cemea-formation.com. Sur ce site, vous pouvez
prendre connaissance de l’ensemble des stages organisés par les CEMÉA et vous y inscrire directement en ligne.


DÉLIVRANCE DU DIPLÔME
  • Le directeur / la directrice de la session de formation générale émet une appréciation sur les acquis du candidat, au regard des objectifs de celle-ci et au regard de son assiduité, son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. Au vu de cet avis, le directeur / la directrice régional(e) de la Cohésion Sociale peut valider cette session. Seuls les candidats ayant obtenu la validation de la session de formation générale peuvent effectuer le stage pratique et prétendre à la qualité d’animateur stagiaire. Cette appréciation est portée directement sur le compte personnel du candidat et est consultable en ligne (www.bafa-bafd.gouv.fr).
  • À l’issue du stage pratique, le directeur / la directrice de l’accueil délivre au stagiaire un certificat mentionnant son avis motivé sur les aptitudes de l'animateur/trice stagiaire à assurer les fonctions. Cet avis est transmis par l’organisateur de l’accueil à la direction départementale de la cohésion sociale ou à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du lieu de déroulement du stage. Le candidat recopie les informations mentionnées sur ce certificat sur son compte personnel sur le site internet www.bafa-bafd.gouv.fr. Si l’avis ainsi que l’appréciation sont favorables, le stage est validé par le directeur / la directrice départemental(e). Si l’avis et l’appréciation sont défavorables, le stage est validé en tant que tel également. Cet avis et appréciation feront partis des éléments qui seront soumis au jury pour délibération.
  • Le directeur / la directrice de la session d’approfondissement ou de qualification émet une appréciation sur les acquis du candidat, au regard des objectifs de celle-ci et au regard de son assiduité, son aptitude à s’intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe. Au vu de cet avis, le directeur / la directrice départemental(e) de la Cohésion Sociale peut valider cette session. Cette appréciation est portée directement sur le compte personnel  du  candidat  et  consultable en ligne (http://www.bafa-bafd.jeunes.gouv.fr).
  • À l’issue des 3 étapes, le jury départemental mis en place par le directeur / la directrice régional(e) de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale délibère au vu de l’ensemble du dossier du candidat. Au vu de la proposition du jury, le directeur / la directrice départemental(e) peut déclarer le candidat reçu, ajourné ou refusé. Le candidat ajourné dispose d’un délai de 12 mois pour recommencer les sessions de formation ou le stage pratique non validés par le directeur / la directrice départemental(e).

AIDES AU FINANCEMENT DE LA FORMATION

Afin de faciliter l’accès aux formations préparant au BAFA, certains organismes attribuent sous condition ou non des aides financières (caisse d’allocations familiales, conseil régional, comité d’entreprise, Pôle emploi, collectivités territoriales...).

Media Icons
PDF