Bloqué-débloqué

Des joueurs disposés en cercle se déplacent d’un cran vers la gauche à chaque fois que la couleur d’une carte tirée par le meneur correspond à la couleur de celle qui leur a été attribuée au départ.
Média secondaire

Des joueurs disposés en cercle se déplacent d’un cran vers la gauche à chaque fois que la couleur d’une carte tirée par le meneur correspond à la couleur de celle qui leur a été attribuée au départ. Si la place de gauche est déjà occupée par un joueur, celui qui se déplace se met devant le premier et le bloque. Toute personne bloquée peut bouger à nouveau quand il n’y a plus personne devant elle et essayer de boucler le cercle par déplacements successifs.

Disposition dans l’espace : Les joueurs sont en cercle et marquent leur emplacement de départ à l’aide d’un objet.

Cemea
Le jeu commence

Le meneur, depuis l’intérieur du cercle, distribue au hasard une carte à chaque joueur. Ensuite il annonce la couleur d’une carte qu’il tire au hasard du reste du paquet, par exemple « cœur ». Dès lors, seuls les joueurs qui ont cette couleur se déplacent d’un cran vers la gauche.

Les joueurs qui doivent bouger, libèrent alors leur emplacement et viennent se mettre à leur gauche : ils occupent la place si elle est libre, ou se mettent juste devant celui qui ne s’est pas déplacé car sa couleur n’est pas sortie.

Le jeu se déroule

Les joueurs, en se déplaçant, peuvent se retrouver sur un emplacement libre ou bien devant un joueur qui n’a pas eu à bouger et qui se retrouve maintenant bloqué. Le meneur tire une nouvelle carte ; seuls les joueurs non bloqués et concernés par la nouvelle couleur se décalent d’un cran vers la gauche et ainsi de suite. À la suite de toute rotation, des joueurs vont se retrouver au premier rang et ils seront ainsi débloqués pour le coup suivant. Parfois, certains joueurs se retrouveront au troisième rang et devront attendre au moins deux tours avant de pouvoir bouger.

Le jeu s’achève

Le gagnant est celui qui le premier parcourt tout le cercle en revenant à son point de départ.

Autres manières de jouer

Si l’on utilise des chaises, tout joueur pouvant se déplacer lors d’un coup, vient alors s’asseoir sur la chaise libre située à sa gauche. Si la place est déjà prise, il s’assied sur les genoux du ou des occupants.

Remarques pédagogiques

Il est important, lors du choix de la manière de jouer, de tenir compte de l’âge des joueurs et des relations qu’ils entretiennent entre eux. On peut utiliser l’une des deux formules :

  • sans chaises, les joueurs appelés se placent debout sur l’emplacement libre situé à leur gauche ou devant les autres joueurs déjà en place ;
  • avec chaises, les joueurs s’assoient sur les chaises libres ou sur les genoux de leurs voisins de gauche.

Il est préférable de limiter les « empilements » à trois joueurs au plus. En effet, le joueur qui se trouve « en arrière » ou « en dessous » des autres doit conserver l’espoir de voir sa situation se débloquer assez rapidement. Pour pallier cet inconvénient, le joueur, qui provoquerait un empilement de quatre en se déplaçant, reste à sa place.


 

Le livret pédagogique Jeux d'intérieur

Les jeux sont des situations d’action et de communication d’une exceptionnelle richesse. Comment mieux connaître et mettre au service de l’enfant ces infinies ressources? Pour éprouver les jeux, il faut les jouer. Mais il faut aussi les penser. Que peuvent-ils offrir? À qui? Où et comment?

Lire