30 contes mahorais

Des histoires où se mélangent la fiction et le réel, qui font échos à des récits anciens et qui résonnent sur des thématiques de notre société d’aujourd’hui…
Média secondaire

« Histoires d’hier ou de demain pour vivre ensemble un présent merveilleux… ». Tout y est dans le titre, un peu long, de cet ouvrage. Il s’agit d’un ouvrage de 30 contes traditionnels de Mayotte. Des contes qui nous plongent dans une découverte de la culture de l’île de Mayotte. 

A travers Bwana Wassi, personnage créé par l’auteur, nous partons à l’aventure et la rencontre d’autres nombreux personnages, les contes nous font voyager et suscitent des mondes imaginaires….

Depuis l’enfance, c’est en écoutant des contes avec les aînés de son quartier et à travers toute son île natale, que l’auteur s’est passionné pour la littérature et tout particulièrement les contes. Relater la culture, la tradition et l’environnement mahorais oralement, a fait et fait toujours partie de la réalité de Mayotte. Enseignant il a connu la période d’absence de manuels scolaire à l’école ! Aujourd’hui, Archimède Said Ravoay continue d’animer avec les CEMÉA, association d’éducation populaire de Mayotte, des festivals de contes et légendes traditionnels.

Pour lui, le conte est un formidable outil d’éducation ! « En écoutant un conte, on apprend, on naît, on est très actif, on est l’acteur de l’éducation que l’on se fait… Le conte est vivant, c’est présent, on raconte en étant présent. Il s’agit d’espace d’apprentissage de respect pour les jeunes… C’est une transmission de certaines valeurs, morales et éducatives. Le conte ne trahit pas… Le plus souvent il s’agit d’un pacte entre le héros, le pauvre, le riche, le roi, le voleur et la mort. Le non-respect du protocole entraîne la mort du héros ou d’un autre prétendant… ou le respect du pacte entraîne les bonnes choses prévues ou annoncées ; en tous cas, il n’y a pas trahison en écoutant le conte »

Mais le conte a également une dimension philosophique. Il permet, par la fiction, des « coups » de gueule, des regards critiques… Comme le dit l’auteur, « conter, c’est également renverser les us et coutumes, bannir les formes de pouvoir politique, les intolérances religieuses ». Le conteur ne fait que conter… Il ne suscite que la curiosité des gens. Il leur demande simplement d’utiliser leurs oreilles et leurs yeux pas seulement pour écouter ou pour regarder, mais surtout pour comprendre les réalités de la vie. « Le conte est une méthode active pour faire réfléchir, faire comprendre et faire agir »… Alors plongez dans les contes de cet ouvrage, des récits courts, des histoires plus longues… avec plein de rebondissements !

Archimède nous conte le monstre et le pêcheur
Discussion autour d'un conte Mahorais

Bankolo et ses enfants

Bankolo et ses enfants

Télécharger le PDF
Rencontre avec Archimède, conteur Mahorais