Autour du repas

[DÉCHETS ET CONSOMMATION] Utiliser le cadre quotidien du repas pour prendre conscience des habitudes de consommation et des conséquences que cela peut avoir sur la production de déchets
Média secondaire

Image par kalhh de Pixabay

Matériel

Somme d’argent, papiers, crayons, sacs à provisions, « liste de courses ».

Déroulement
  • Chacun achète le contenu d’un repas ou d’un goûter.
  • Chacun dispose de la même somme.
  • Certains vont s’approvisionner au marché, d’autres dans une grande surface.
  • Analyser ce qui a été acheté.
  • Comparer le rapport quantité/prix.
  • Constater le volume et la nature des emballages et déchets.

Exemple

  • On va acheter des yaourts : l’analyse au retour porte sur l’examen des emballages, leur volume, leur nature, ce qu’on peut en faire, ce qui va provoquer leur destruction. Sur le prix, on peut ensuite réaliser ce qu’on a acheté, de fait. Plus précisément, quand j’achète un pot de yaourt, je ramène à la maison un pot un plastique, un couvercle en papier et du yaourt. Quant j’achète un lot de pots de yaourts emballés, il y a un emballage en plus, mais si j’achète un grand pot de yaourt, je ramène à la maison…. Et ainsi de suite.
  • On achète du fromage à la coupe ou des parts individuelles sous plastiques, pour la même quantité de fromage, quelle quantité d’emballages ? Est-ce la même qualité de produit ? (par exemple les conservateurs sont rajoutés dans un cas et pas dans l’autre).
  • Au petit déjeuner, on propose des croissants, ou un quatre quart industriel ou des petits gâteaux emballés individuellement. Quelle est la quantité d’emballage dans chaque cas ? Y a-t-il une différence de qualité ?
Variantes
  • Établir un menu. Les mêmes produits sont achetés pour moitié en grande surface et pour moitié au marché. Faire les mêmes analyses que précédemment.
  • Certains peuvent « fabriquer » des produits, qui seront comparés ensuite à leur version commerciale.
Remarques

La réflexion peut attirer l’attention, à la fois sur des questions de qualité, mais aussi sur l’intérêt qu’il peut y avoir à choisir telle ou telle présentation… ou préparer soi-même certains produits. Ensuite on peut agir sur ses achats en achetant, au plus prêt de son budget, et en évitant les « produits annexes inutiles »

Le livret pédagogique Education à l'environnement urbain

Nous nous adressons aujourd’hui autant, si ce n’est plus, à des enfants qu’à des futurs citoyens. Il convient donc de mettre en œuvre des situations pédagogiques adaptées, par exemple des activités de découverte qui intègrent aussi le ludique, le sensible et qui laissent de la place à l’activité de l’enfant. Après tout, un arbre c’est aussi un élément à grimper ! Une rivière est aussi un espace de jeux avec des barrages et des petits bateaux !
Lire