Animation light painting

Peindre dans l’air, dans le noir, au moyen d’une source lumineuse, cela semble impossible ! Mais la photographie a de multiples cordes à son arc. Au-delà de son aspect magique, il est bon d’expérimenter et comprendre la logique d’un tel prodige pour goûter au plaisir de créer.
3 personnes ont aimé cette fiche
Média secondaire

Le progrès technologique permet l’émergence de nouvelles possibilités artistiques. Si celui qui concerne le light painting date pourtant de la fin du vingtième siècle, cette activité revient en force sur le devant de la scène. Et ce n’est pas qu’une mode. En effet ce principe met en exergue un des nombreux secrets (qui n’en sont pas vraiment puisque les découvrir permet de comprendre une mécanique scientifique riche de possibles) que la lumière recèle (le sténopé en est un autre exemple). Et découvrir ce qu’on a écrit ou dessiné dans l’éphémère de l’instant tient du merveilleux et de la prestidigitation. La photographie fige les secondes de création et en permet la valorisation. C’est un régal pour les yeux.


Le Light Painting (littéralement « peinture de lumière ») est une technique de prise de vue photographique consistant à utiliser un temps d’exposition long dans un environnement sombre en y déplaçant une source de lumière ou en bougeant l’appareil photo. La photographie obtenue révèle alors toutes les traces lumineuses produites soit par l’exposition directe du capteur à la source lumineuse, soit par l’image des objets éclairés.

Light’s feérie. Que peint la lumière ?

Cemea

Fiche pratique


Le Light Painting est pratiqué :

  • Soit en étant devant l’appareil et en déplaçant une ou plusieurs sources lumineuses dans une scène pendant que l’appareil photo est sur pose longue. Le résultat ressemble alors au tracé d’un pinceau clair sur un fond sombre
  • Soit en étant derrière l’appareil et en éclairant durant le temps de pose des parties spécifiques d’un objet pendant que l’appareil photo est réglé sur pose longue.
Cemea

Fiche technique


Matériel :

  • Un appareil photo où le temps de pose peut être réglé
  • Une source lumineuse : lampe de poche, téléphone portable, flamme de bougie ou de briquet, etc.
  • Un trépied ou un emplacement stable
  • Une télécommande ou un appareil réglé sur le mode retardateur

Fiche Action 1

Présentation du principe

Pinceau = Lampe électrique
Peinture = Lumière
Feuille à dessin = Espace

La technique opératoire

  1. Mettre son appareil sur trépied / réaliser le cadrage idéal
  2. Faire une pré-mise au point et désactivez l’autofocus (manuel focus)
  3. Passer l’appareil en mode M ou T. La vitesse que vous afficherez sera la vitesse nécessaire à la prise de vue (10s, 20s, 30s et même en pose B)
  4. Je vous conseille également une sensibilité entre 200 et 400 iso (pour éviter le bruit)
  5. Placer votre sujet
  6. Éteindre la lumière de la pièce
  7. Déclencher ! (n’oubliez de mettre le retardateur)
  8. Dessiner deux lettres

Premier retour

  • La lettre est à l’envers.
  • On voit les traits de ‘construction’ de la lettre.
  • Les deux lettres sont parfois entrelacées.
  • La lettre a une drôle de forme.

Fiche Action 2

Explication et information 

  • La lettre est à l’envers.

Pour la première découverte (lettre à l’envers) cela permet de parler de l’écriture miroir (Léonard de Vinci) et des repères dans l’espace. 

  • On voit les traits de "construction" de la lettre.

Pour la deuxième ; de la même façon que je relève mon pinceau pour arrêter de faire de la peinture en passant d’une lettre à l’autre, je dois en Light Painting, relever (ici en éteignant) mon pinceau de lumière pour passer d’une lettre à l’autre. 

  • Les deux lettres sont parfois entrelacées.

Le troisième et quatrième point montrent les soucis de déplacement, de spatialisation et d’occupation de l’espace dans le noir (perte de repères). 


Second temps photo : réflexion, précision et entraînement

Il donnera l’occasion à chacun·e d’approfondir l’activité, de tenter, d’oser, d’expérimenter

exemples de possibles

  • Contour d'un objet
  • Eclairage d'un objet
  • Prise de note ( temps de pose, numéro photo, ISO, temps d'éclairage objet ,... )
  • Analyse, lecture d'image sur vidéoprojecteur.

À vos appareils-photos, téléphones portables et toutes sources de lumière!


→  Pablo picasso's light drawings from 1949

→  Les atelier lumière. Découvrir le light painting

→  En 1949, Gjon Mili prend une photo spectaculaire de Picasso pour le magazine Life