Nathalie JOYEUX

Le festival européen du film d'éducation présente sa collection de DVD : En saris ou en jeans, décolletées ou voilées, douze femmes participent à l'atelier de la désobéissance proposé par la créatrice de mode Sakima M'sa. Elles transforment de vieux habits pour réaliser une exposition au Petit Palais..
Née en 1969 à Gennevilliers, vit au Raincy en Seine-Saint-Denis. Pendant 20 ans, Nathalie Joyeux anime et programme des salles de cinéma classées Art et Essai en Seine- Saint-Denis. Elle débute sa carrière au Cinéma Jacques Tati de Tremblay-en-France, la poursuit au Cinéma Yves Montand de Livry-Gargan puis dirige durant sept années le cinéma LeTrianon de Romainville et de Noisy-le-Sec. Elle y intensifie la programmation Art et Essai et Recherche, crée un ciné-club hebdomadaire pour les adolescents, développe les classes Image et le Festival Les enfants font leur cinéma, imagine des soi- rées insolites et festives, travaille avec les acteurs du terrain, convie régulièrement les cinéastes à rencon- trer le public (Agnès Varda, Richard Dindo, Jean Rouch, Mariana Otero, Patricio Guzman, Alain Cavalier, Abdellatif Kechiche,Yolande Moreau, Lucas Belvaux...). Quand ils ne peuvent pas venir, elle va les filmer à leur domicile pour qu’ils s’adressent aux spectateurs. La vidéo avec Chantal Akermann tournera ensuite dans les cinémathèques et autres cinémas. Pour que les retraités algériens du Foyer Sonacotra d’à côté osent enfin franchir la porte duTrianon,elle décide de réaliser leur portrait filmé.Le Foyer des hommes discrets sera pro- jeté au Trianon et les anciens travailleurs du bâtiment viendront rencontrer les cinéphiles. Grâce à une dy- namique de travail importante, les spectateurs se multiplient et découvrent aussi bien les films portés par l’actualité que des œuvres confidentielles. En 2006, Nathalie Joyeux souhaite prendre le temps de travailler à l’écriture de ses projets documentaires et elle décide de quitter le beau cinéma des années 50 pour tenter une nouvelle aventure. En attendant que les financements se mettent en place, elle intervient comme programmatrice pour l’espace Khiasma, lieu alternatif de diffusion aux Lilas puis pour le festival des scénaristes de Bourges. En 2008, elle fonde la société de production Les Films de la liberté avec Vladimir Léon et Harold Manning, elle y défend des films d’auteurs exigeants et audacieux. En 2010, elle achève son film Parures pour dames produit par les Films d’ici. Nathalie Joyeux est comédienne pour Louis Skorecki dans les deux premiers opus des Cinéphiles (Le Re- tour de Jean et Éric a disparu) et pour Harold Manning etVladimir Léon dans Loin du front