Pierre G AMIOT

Pierre Amiot est né le 10 février 1925 à Dakar (Sénégal). En 1931, après le décès de son père, militaire de carrière, sa mère, couturière, est venue avec lui se fixer définitivement en France à Rochefort (Charente-Maritime). Sa mère lui fait donner ses premières leçons de violon. Il fréquente les Eclaireurs de France (EDF) et a pour totem « Cigale artistique ». Après le lycée, au sortir de la guerre, Pierre Amiot doit choisir sa voie entre le cinéma, la musique, le théâtre... mais il s’inscrit finalement à la faculté de droit pour préparer une licence. Tout en travaillant à ses études qui ne le passionnent guère, il cherche à s’exprimer dans le théâtre amateur, s’essaie à la chanson dans différents bistrots et cabarets à Bordeaux. Mais il doit subvenir seul à ses besoins et est donc surveillant dans un lycée. En 1949, il participe à un stage des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (CEMEA) pour maître d’internat, tout près de Poitiers. Et là, il découvre un monde qu’il aime aussitôt : c’est le travail d’équipe, les groupes théâtraux, les veillées où l’on chante ensemble... Il devient très vite instructeur non permanent des CEMEA. Après ce stage qu’il quitte à regret, il décide alors de préparer un professorat d’éducation musicale tout en assurant un service de maître d’internat au Lycée Pierre Loti de Rochefort. Dès la fin des années 1940, il compose déjà des chansons pour les centres de vacances, dont certaines ont un vrai succès dans les mouvements d’éducation populaire et de jeunesse comme « Vent de chez nous » (1947) et « Marchons dans le vent » (1950). À son répertoire, figurent plusieurs centaines de chansons. À 24 ans, en 1952, les CEMEA lui proposent de devenir instructeur permanent dans l’équipe de la région de Poitiers. Il y reste jusqu’en 1959.À cette date, il part deux mois en Côte d’Ivoire durant l’été, puis s’installe deux ans en Algérie, où il travaille avec Madeleine Parcot dans la délégation régionale des CEMEA d’Alger. À partir des années 1960, il œuvre dans plusieurs services au sein des CEMEA (« Activités dramatiques » avec Miguel Demuynck et « Actions internationales ») et termine sa carrière dans le secteur Activités musicales. Il prend sa retraite professionnelle des CEMEA en 1985 mais reste proche de cette association et continue à écrire et interpréter des chansons.

http://archives.valdemarne.fr/_depot_ad94/ead/Introduction_586J.pdf