Loczy ou le maternage insolite (nouvelle édition)

Ce livre est le récit des observations faites par le médecin pédopsychiatre, Myriam David et Geneviève Appell, psychologue.
15,00 €
En stock: 27
Média secondaire

L’Institution Nationale de Méthodologie des Maisons d’enfants de zéro à trois ans dite « maison de Lóczy » (nom de la rue où est située l’institution) à Budapest est dirigée par le docteur Emmi Pikler.

Ce livre est le récit des observations faites par le médecin pédopsychiatre, Myriam David et Geneviève Appell, psychologue. Toutes deux sont des spécialistes de la petite enfance. Elles tendent de répondre à la question « Est-il possible d’élever de jeunes enfants en institution ? ». Enfants sans « maman » auront-ils les mêmes chances en sortant de ce lieu de vie où tout est fait pour qu’ils s’épanouissent et s’éveillent comme les enfants en ont le droit.

Myriam David et Geneviève Appell, au cours de leur séjour d’étude en 1971 à Lòczy, constatent la nature insolite du maternage qui y est pratiqué et témoignent du fonctionnement de cette institution, à partir d’observations du quotidien des enfants et d’échanges soutenus avec Emmi Pikler et son équipe. Devenu un classique, cet ouvrage, paru pour la première fois en 1973, méritait cette réédition tant les idées piklériennes sur les compétences du bébé, son rôle dans son développement et la pédagogie de la prime enfance qui en découle continuent d’inspirer, en France et à l’étranger, de nombreux professionnels de la petite enfance, de l’accueil et du soin.

 

Cemea

Comment élever de jeunes enfants en institution, sachant l’importance de la relation mère-enfant dans le développement psychique du tout-petit ? Comment éliminer de la vie institutionnelle les facteurs de carence affective dénoncés comme cause de graves perturbations du développement et de la structuration de la personnalité ? Ces questions restent ouvertes en 2008 pour tous les cliniciens de la petite enfance. Pourtant, dès 1946, la pédiatre hongroise Emmi Pikler y apportait des réponses originales, en fondant à Budapest l’institut Lòczy.