L’avale-tout (Laurence de Kemmeter) éditions rue du monde

Il est des albums qui recèlent des pépites d’images et d’invention. « L’avale-tout » est de ceux-là. Et comme de surcroît il traite d’un sujet que Greta Thunberg met en avant, il est urgent de vous précipiter sur les pages de ce nouvel opus des éditions RUE DU MONDE.
Média secondaire

Quoi de plus agréable que de découvrir , de lire ou d’écouter un nouveau bouquin, qui de plus s’avère très instructif ! Les livres continuent de diffuser des idées et nous ne pouvons que nous en réjouir !

Cemea

C’est un grand livre comme on aime les tenir, les avoir en main pour les lire à d’autres ou se les garder pour soi. On les ouvre en grand par terre ou sur le lit et à plat ventre on les découvre avidement.

Sur la couverture de multiples petits person-animaux attirent l’œil (on les retrouvera au fil du récit) et depuis la campagne d’une rive où la nature domine on voit de l’autre côté de l’eau la ville et sur la rivière un gros bateau...à la surface flottent des déchets.

Le décor est posé, ouvrons l’album !

Un grand à-plat d’un vert Émeraude, Impérial, Malachite ou Véronèse (c’est difficile de trouver la nuance exacte) nous accueille sur deux pages, belle plongée dans le vif d’un sujet qui taquine.

Et puis Narcisse et Zéphir apparaissent, embarquent et nous emmènent avec eux. Pour un voyage au long cours à la chasse aux détritus.

Les pages foisonnent d’insolite et de détails, il y en a pour tous les yeux, ça papillonne, ça libellule, ça hérissonne, ça minuscule...ça-et-là traînent pourtant quelques objets qui maculent et polluent le lisse du tableau idyllique.

Il est urgent de lancer la mission « propreté absolue ».

On trouve de l’humour à toutes les pages et un jimini cricket (ou la coccinelle de Gotlieb selon vos préférences) sous la forme d’un zeppelin présent très souvent et très bavard. Les illustrations sont d’une richesse et d’une subtilité rafraîchissantes, on rentre dans l’histoire et notre curiosité est avivée à chaque instant.

En parallèle les deux héros et héroïne mène une opération appelée bloum-bloum dont on ne découvrira le secret qu’à la toute fin de l’album. Il ne faut pas oublier de regarder partout pour ne rien rater des scènes qui se déroulent dans tous les coins. Les dessins sont simples et un peu surannés, mais il y a une atmosphère unique qui se dégage des couleurs pastels , un univers particulier et rassurant (malgré un sujet maintes fois ressassé) pour les enfants.

...et alors qu’on tourne les pages des aventures, la cueillette continue, une belle surprise attend la ville, pour la connaître lisez cet album. Rendez-vous pour la recette p 44.

Retour au vert, Émeraude, Impérial, Malachite ou Véronèse pour finir. Un livre comme on les aime, mais je crois que je l’ai déjà dit.