Au détour d’un été

Pendant un festival, un stage d’approfondissement continue et la conjonction de ces deux facteurs conduit à un réel bouleversement qui d’émerveillement en émerveillement modifie peu à peu la perception de ce que sont l’éducation, l’animation dans l’esprit d’une stagiaire.

Ce texte est le fruit d’un travail d’écriture entrepris au sein d’un stage Bafa 3 « accompagnement culturel » dans le cadre du festival du théâtre de rue d’Aurillac en août 2017. L’autrice a commencé son texte pendant le stage puis terminé son article au début de l’automne. Elle avait envie d’écrire son expérience, de livre ses impressions mais aussi de laisser transparaître en filigrane ses émotions. A été choisie la forme d’un journal de bord qui relate sous un angle original et subjectif une aventure inattendue, une odyssée qui pour être ordinaire n’en est pas moins exceptionnelle.

...

Aurillac le 21 août 2017 : au fond de l’inconnu

Dimanche 20 août 2017, vingt heures vingt-deux minutes. Je quitte le train, parcourant cette gare inconnue dans une ville méconnue, Aurillac m’accueille à bras ouverts, enfin non pas vraiment, c'est Mylène qui s’avance vers moi, accompagnée d’un de mes futurs acolytes, Louis: « Bonjour, est-ce que c’est toi Maurane pour le stage Bafa 3 ? » « Maurine, oui c’est moi» « Maurine ? » « Maurine »… Et c’est à cet instant que tout a commencé.

...

vous désirez accéder à l’intégralité de cet article :

Abonnez-vous ou identifiez-vous