Petits mais capables... "Le coup du sapin"

A partir de la situation d’un enfant apportant dans sa famille un bougeoir en forme de sapin, qu’il a « fabriqué » à l’école, ce petit texte, pris sur le vif, amène à s’interroger sur l’activité et sur la notion de projet. Mais, il questionne également sur une forme de tromperie des adultes envers les enfants, leur faisant croire qu’ils sont les acteurs d’un projet pour lequel ils ne sont que de vagues exécutants ponctuels. Une duperie des adultes, qui dépasse le simple domaine de fabrication d’objets à l’école maternelle et qui induit de fait une conception de l’éducation et de la place de l’individu dans la société.

- Ben ! J'ai peint le sapin en vert ! Il est beau, hein, le bougeoir que j'ai fait ?

- Oui ma chérie, très beau ! (soupir du père).

Comment après le démontage en règle auquel je viens de me livrer, peut-elle être encore persuadée qu'elle a fait cet objet ?

...

vous désirez accéder à l’intégralité de cet article :

Abonnez-vous ou identifiez-vous