Rapport annuel 2019 de l'Observatoire de la déontologie de l'information

Au regard de l'actualité de cette année, la thématique qui s'est dégagée, est la mise en cause de l'information.
Média secondaire

L'ODI rassemble des journalistes, des éditeurs de presse, des chercheurs et des associations dont les Ceméa et le collectif Enjeux e-médias. Chaque année, l'observatoire réalise une veille sur le paysage médiatique et son traitement de l'information. Ce rapport aborde dans plusieurs de ces chapitres, les pressions, les menaces et le contrôle qui pèsent sur la presse, les questions d'exactitude et de véracité de l'information, les conditions de production de l'information, le respect des personnes, les relations avec les sources... Il met également en avant les initiatives positives recensées tout au long de cette année. C'est un bel outil pour engager un regard critique sur le traitement de l'information et qui pose la question de la place des lecteurs vis à vis des médias.

 

 

Cemea

"Le principe de la liberté de la presse n'est pas moins essentiel, n'est pas moins sacré que le principe du suffrage universel. Ce sont les deux côtés du même fait. Ces deux principes s'appellent et se complètent réciproquement. La liberté de la presse à côté du suffrage universel, c'est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l'une, c'est attenter à l'autre", Victor Hugo, Assemblée nationale, 11 septembre 1848.

La liberté de pensée, la liberté d’opinion, la liberté d’expression, qui constituent les fondements des sociétés démocratiques depuis le XVIIIème siècle (Bill of rights, 1689, Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789, 1er amendement de la Constitution des Etats-Unis, 1791) ont été consacrées en France par la liberté de la presse accordée par la loi du 29 juillet 1881 et en Europe par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, signée à Rome le 4 novembre 1950, qui précise, dans son article 10-1 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières ».

Rapport annuel 2019 : l’information mise en cause

 

Site de l'Observatoire de la déontologie de l'information

Découvrez les différents rapports de l'ODI

Lire
Media Icons
PDF