Crises des programmes scolaires Vers une école de la conscience

Un livre à conseiller à tous ceux qui s’intéressent à l’enseignement et l’éducation. Une réflexion de fond, par le vecteur des programmes scolaires, sur les enjeux actuels de l’école
Média secondaire
Cemea

Crises des programmes scolaires

Vers une école de la conscience

 

Roger-François GAUTHIER

éditions : Berger Levrault 2019

Collection : Au fil du débat

Lorsque l’on entend parler de programmes scolaires, c’est bien souvent sur fond de polémique et de déchaînement des passions, avec des envolées lyriques autour de la baisse du niveau, de la manipulation politique… Roger-François Gauthier, qui a été un temps membre du Conseil supérieur des programmes, nous permet de prendre de la hauteur par rapport à cette réalité et à ses enjeux éducatifs et sociétaux. Il nous livre une vision globale, qui met en perspective l’histoire, le fonctionnement des instances chargées de rédiger les programmes, mais qui surtout ajoute à cette équation, un élément fondamental, bien souvent oublié dans ce débat : la place des enfants et des jeunes. L’approche de ce livre est très intéressante. Le décryptage de la genèse des programmes permet de mieux percevoir les problématiques. Elle amène à s’interroger sur le sens et à entrer dans ce sujet éminemment éducatif et politique, qu’est celui du savoir et des savoirs enseignés par le système scolaire. La question des fondamentaux et des disciplines scolaires est posée et analysée, ainsi que celle du socle commun de compétences, avec la légitimité « de poser pour toute connaissance la question de sa signification et de sa valeur éthique ».
 

L’auteur affirme la nécessité de définir ce que l’école enseigne sur la logique d’un curriculum, qui ne serait pas « une liste d’enseignements à dispenser, mais un ensemble organisé de connaissances, qui a du sens en tant que tel ». Une prise de position, qui recentre cette question des programmes dans ce qu’elle a de plus fondamental, le sens de ce que les enfants apprennent.

La deuxième partie de l’ouvrage replace cette question des programmes d’enseignement à l’échelle du monde, à l’heure de l’intelligence artificielle et de l’explosion de la disponibilité des savoirs. Le livre évoque l’utopie d’autodidactisme, les fake news, la mondialisation et les compétitions scolaires auxquelles sont contraints les enfants dans de nombreux pays, les offres privées qui substituent leur objectif de profit à l’intérêt général et les choix de savoirs des géants du numérique.

L’auteur replace l’école comme enjeu de démocratie et pose la question du bien-être des enfants au cœur des programmes scolaires. Pour lui, l’école doit passer « d’une focalisation désormais insuffisante sur les connaissances, à une focalisation sur la conscience à la fois des apprentissages et de la valeur des savoirs ». Ce livre est à conseiller à tous ceux qui s’intéressent à l’enseignement et l’éducation. Loin des imprécations et des idées reçues, il mène une réflexion de fond, par le vecteur des programmes scolaires, sur les enjeux actuels de l’école.

Media Icons
PDF