Quand utiliser la démarche scientifique ?

Explorer le monde, essayer de le comprendre est un besoin particulièrement fort chez l’être humain dès lors qu’il est autorisé à exprimer sa curiosité. Comment ce désir peut-il s’exprimer en centre de vacances ?
Média secondaire

Plusieurs critères vont déterminer les choix de construction du bateau. Sera-t-il grand ? Devra-t-il transporter des marchandises ? Devra-t-il gagner des courses ? Fonctionnera-t-il avec des voiles, un moteur, la force du courant ?…
Il existe plusieurs façons de se lancer dans la construction d’un bateau :
- La méthode intuitive : je prends des outils, des matériaux et je fonce !
- La méthode prudente : je cherche dans mon fichier Ceméa ; j’y trouve certainement mon bonheur et j’applique les consignes, etc.

Cemea

Que peut-il m’arriver ?

Le bateau flotte. Il répond à mes attentes. Mon intuition ou la fiche étaient bonnes. Je suis satisfait. Mais au fait, comment fonctionne-t-il si bien ? Peu importe. La question ne m’intéresse pas.


Le bateau coule. Je n’ai rien compris. Ça m’énerve. Je ne suis décidément pas fait pour le travail manuel. Je vais me recycler dans une autre activité.

Le bateau ne me satisfait pas vraiment. Je m’attendais à mieux. J’ai bien envie de lui apporter des modifications parce qu’il me semble que je peux améliorer ses performances.

C’est sans doute le moment opportun pour vivre une démarche expérimentale. Elle permet de comprendre les phénomènes physiques qui sont en jeu dans le petit bateau et l’on élabore, tout en s’amusant, des savoirs nouveaux que l’on pourra réinvestir dans d’autres situations. Faire vivre une activité de découverte technique et scientifique, c’est avant tout chercher à construire des savoirs, à élaborer des concepts, à s’entraîner à la méthode expérimentale. Mais il est évident que le support de l’activité, dans ce domaine-là comme dans tout autre, doit être un objet porteur de désirs et de motivations.


Cet article est issu du Dossier 8 des Cahiers de l'animation, Jouer et comprendre