Albums à découvrir

La littérature jeunesse a acquis ses lettres de noblesse mais sait ne pas s’abandonner dans un douillet confort. Les éditeurs proposent aujourd’hui une variété de livres qui trouvent leur lectorat dont celui de l’animation à destination des enfants.
Téléchargement
Média secondaire

Une belle brochette d’ouvrages pour enfants mais aussi à l’usage des adultes qui auraient l’excellente idée de décider de les lire à un public d’enfants avides de les écouter partout et n’importe où, n’importe quand, tout le temps et par n’importe quel temps.

L’occasion rêvée d’aiguiser leur appétit de lecteurs et lectrices. Des trouvailles, un classique revisité, de l’humour, des petits clins d’œil tendres, des contes modernes où il est question de ville, d’animaux, de rencontres, d’amitiés...Tout pour aiguiser l’appétit féroce des enfants. La littérature jeunesse est une vraie littérature et ses éditeurs osent et rivalisent d’ingéniosité. Les albums parlent et les illustrations sont autant de mots visuels qui embarquent celles et ceux qui les dévorent dans des aventures où dans l’imaginaire il y a toujours en filigrane un filet de réalité.

Cemea

Caché trouvé. Qui vit dans la jungle ?

Cette série de livres reprend avec réussite ce grand classique des tout-petits qu’est le jeu de « coucou caché ». Une activité permettant à de très jeunes enfants de jouer avec la persistance des choses et des gens et de s’interroger sur ce qu’il peut y avoir au-delà de ce que l’on voit. Les albums sont colorés avec des graphismes très adaptés. Un système de tirettes facilement préhensibles par de petites mains permet de compléter l’image en faisant surgir la suite de l’animal. Une surprise à tiroir, qui permet une découverte en trois étapes successives. On peut à loisir, décomposer ou globaliser un animal de la jungle, de la ferme ou des bois, qui disparait en partie pour réapparaitre à la demande, tel un diable qui sort de sa boîte. La série Caché trouvé est bien pensée pour de très jeunes enfants, s’appuyant sur ce qui les amuse et les construit. Elle donne une notion de plaisir pour ces premières approches du livre.

éditions : LAROUSSE 2018

Cemea

Grandes questions

Pour s’interroger sur le monde qui les entoure, de façon directe et sans détour, de petites questions liées au quotidien, mais aussi aux grandes problématiques existentielles… Pourquoi ? Comment ? Est-ce que ?  Cet ouvrage collectif apporte aux jeunes enfants des éléments pour leur permettre de construire une réflexion. Les réponses sont adaptées et très souvent ouvertes. Loin d’être des affirmations toutes faites, elles cherchent à situer les enfants dans une démarche d’interrogation. Les questions sont regroupées par thèmes et un petit texte synthétisant les problématiques et les enjeux ouvre le débat et incite à la recherche et à la poursuite la réflexion. Et toi qu’en penses-tu ? Chaque question est accompagnée d’un dessin qui l’illustre de manière décalée et humoristique. Quinze dessinateurs ont collaboré à cet ouvrage. Leurs illustrations, en plus d’amuser et de rendre ce livre attrayant, décalent et élargissent les problématiques, comme une mise en abîme d’interrogations. Ce premier Larousse des grandes questions peut être lu de façon linéaire, mais on peut venir y aussi picorer ou chercher en fonction de son intérêt du moment. Aux enfants de faire leur choix.

Collectif

Editions LAROUSSE 2018

Cemea

Le bout de la ligne

Le bout de la ligne est dédicacé aux Frères Jacques, interprètes en musique et en gestes de nombreux textes de Jacques Prévert. Cette intention donne le ton et l’esprit de ce remarquable album cartonné pour tout petits. Il y a de la poésie, du rêve et de la dérision dans ce livre.  Loin de la pensée rationnelle de l’adulte qui prévoit de pêcher une dorade ou un turbot, l’histoire nous amène à accompagner l’imagination de l’enfant dans ce qui pourrait sortir de ces flots merveilleux grâce à sa canne à pêche. Cet inventaire à la Prévert s’égrène au fil des nombres. D’une baleine à dix pirates, les surprises sont au rendez-vous… car les nombres ne sont pas qu’ordinaux ou cardinaux, ils peuvent aussi se montrer fantasques et poétiques. Les illustrations mélangent avec beaucoup de réussite la photo et le dessin, pour donner un univers dans lequel l’imagination et la réalité se mêlent. Ces moments magiques de pêche se poursuivent avec des suppositions. D’où vient donc cet énigmatique morceau de caoutchouc sorti de l’eau lors de cette partie de pêche ? On peut choisir le raisonnable ou continuer à rêver.

Texte et illustrations : Mathilde Brosset

Éditions : L’atelier du poisson soluble  2018

Cemea

Polly la futée et cet imbécile de loup

A la fin de l’année scolaire, parfois les enfants offrent un petit cadeau de remerciement à leur enseignant. Respectant cette tradition, Sébastian m’offrit ce livre jeunesse. Il me l’avait dédicacé, en me disant qu’il l'avait adoré. J’ai trouvé cette attention, avec son partage d’expérience littéraire, vraiment touchante. Il y avait bien longtemps que l’on ne m’avait offert un livre pour enfant… J’ai donc lu Polly la futée. Je ne connaissais pas cet ouvrage, bien qu’il ait fait l’objet de plusieurs rééditions depuis 1955. Et j’ai compris pourquoi ce livre avait duré dans le temps et plaisait encore aux enfants d’aujourd’hui. Il leur parlait ! Tout au long de ces petites histoires, un loup cherche à manger Polly et pour cela utilise toutes les conventions des adultes et d’une culture ancrée dans la société : les contes, les habitudes, les attendus et les invariants. Ce loup considère également, avec la forme de mépris et de condescendance chère aux adultes, les jeux des enfants et l’importance qu’ils donnent aux choses et aux situations. Face à cette attitude et ces stratagèmes, destinés à la manger, Polly oppose la logique, la remise en question, la ruse… Et évidement ridiculise cet imbécile de loup, faisant ainsi une sorte de pied de nez au monde des adultes. Ce livre n’a pas pris une ride et mérite que les enfants actuels continuent à s’amuser de la malice de cette petite fille qui les représente si bien.

Texte : Catherine Storr. Illustrations : Carlo Wieland

Editions POCKET JEUNESSE 2001 (réédition)

Cemea

Roule ma poule

Il n’y a pas d’âge pour jouer avec les mots. Une poule devient boule ou roule…  Quand en plus le dessin s’en mêle et que la boule devient vraiment poule, cela donne un ouvrage qui incite les tout petits à s’amuser avec les sons, les formes et le sens des mots. Un jeu poétique qui se poursuit autour des [ou], avec lesquels les sonorités dansent, se choquent et s’entrechoquent dans une absurdité de mots et de situations dessinées. Jusqu’à ce que, tels un alpha et un oméga confondus : la boule qui était poule redevienne boule. Ce livre est très adapté aux jeunes enfants, par ses graphismes et ses pages plastifiées résistantes. Prendre du plaisir avec les rimes et les mots, ça vous tourneboule… Et pour qui aime jouer, la valeur n’attend pas le nombre des années.

Texte et illustrations : Edouard Manceau

Editions MILAN 2018

Cemea

Sur la piste des bêtes sauvages

Ce très bel album est à la croisée des chemins entre jeu de piste ou de cache-cache, livre documentaire et livre d’art. Ses illustrations, nous plongent dans les univers colorés et chatoyants de différentes parties du monde. Le lecteur voyage au milieu de ces grands tableaux et de leurs impressions picturales où se succèdent le désert, la savane, les zones humides, la jungle, le littoral… Une carte à la fin du livre permet de retracer son voyage dans ces différents lieux. Lorsque l’on se penche sur ces tableaux /paysages, on peut y remarquer des animaux dans leur milieu naturel.  Si l’on regarde bien, des petites fenêtres sont cachées dans ce décor et permettent l’ouverture de cases où l’on trouve d’autres illustrations et des indications sur la vie et les habitudes des animaux représentés. Le lecteur peut choisir de regarder ces paysages, ou de partir à la recherche des informations et des dessins cachés. « Alors il peignit une porte au milieu même du tableau, elle s’ouvrit sur d’autres portes… » écrivait Maurice Carême dans l’un de ses poèmes. Sur la piste des bêtes sauvages permet au propre comme au figuré d’ouvrir des portes. Les jeunes  lecteurs pourront au gré de leurs choix et de leurs envies : découvrir, apprendre,  jouer, chercher, mais aussi regarder, rêver, imaginer…

Texte : Kate Baker

Illustrations : Sam Brewster

Editions: Milan  2018

Une bibliothèque pour les tout petits

Accéder à d'autres albums
Découvrir